Circuit moto du Castellet : la légende du circuit Paul Ricard

Circuit moto du Castellet : la légende du circuit Paul Ricard

Circuit moto du Castellet : la légende du circuit Paul Ricard 1

Le circuit du Castellet dit circuit Paul Ricard se trouve dans le Var, près des communes de Signes et Le Castellet. Il fut inauguré en 1970 et il a été dédié initialement aux courses automobiles. Il obtint en 1971 l’organisation du Grand Prix de France de F1.
Puis s’ensuivent les courses de vitesse de moto et le fameux Bol d’Or. En 1980, ce circuit accueille différentes activités sportives dont des courses de camions, de side-cars et de tourisme et il promet toujours des ambiances exceptionnelles avec des concerts et des festivités dans le paddock.

Le Grand Prix moto de France

En ce qui concerne le Grand Prix moto de France, il a utilisé le circuit Paul Ricard de Castellet de 1996 à 1999 et les pilotes vainqueurs en ces temps-là étaient Michael Doohan et Alex Crivilé pour la catégorie MotoGP ; Max Biaggin, Tetsuya Harada et Tohru Ukawa pour la catégorie Moto2 ; et Stefano Perugini, Valentino Rossi, Kazuto Sakata et Roberto Lacatelli pour la catégorie Moto3.
Avant 1996, d’autres courses moto étaient également organisées sur ce circuit, notamment en 1973, 1975, 1977, 1980, 1981, 1984, 1986, 1988 et 1991.

Le Bol d’or

Pour ce qu’il en est du Bol d’or, il s’agit d’une compétition motocycliste d’endurance qui est organisée tous les ans en France. Il existe depuis 1922 mais il ne se déroulait sur le circuit de Paul Ricard qu’en 1978. De 2000 jusqu’en 2014, il a emprunté le circuit de Nevers Magny-Cours et ce n’était qu’en 2015 qu’il a fait son retour au circuit Paul Ricard.

La fermeture du circuit de 1999 à 2007

En 1999, le circuit Paul Ricard a été racheté par Bernie Ecclestone et est devenu le Paul Ricard HTTT (High Tech Test Track). Du coup, il ne recevait donc plus des courses automobiles et motos, mais plutôt des essais privés de F1, Sports-protos et véhicules de série.
Certains de ses éléments ont également été remplacés afin de renforcer la sécurité des lieux et des utilisateurs, c’est pourquoi on n’y retrouve plus des bacs à sable mais des bandes de bitume adhérentes qui limitent les sorties de piste des véhicules. Depuis ce temps donc, plus aucun spectateur ne peut entrer dans ce circuit.

La réouverture du circuit en 2008

En 2008, Gérard Neveu devint directeur des pistes et décida le retour des compétitions officielles et la réouverture du circuit au public. Il a fait construire une tribune de 4 000 places pour accueillir des spectateurs et il fixait le prix d’accès à celle-ci à 15 euros. Un peu plus tard, il aménagea aussi une butte au Beausset et ouvre les tribunes du virage du pont.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *